À propos

FB_IMG_1491777821477

On me demande souvent depuis quand je cuisine… alors, pour tout vous dire, je cuisine depuis que je suis toute petite… je regardais ma grand-mère préparer sa ratatouille, mon grand-père laotien préparer son lap, ma mère préparer ses nems….

Et j’ai grandi avec l’envie de cuisiner, de découvrir de nouvelles saveurs, d’apprendre. J’ai raté, j’ai réessayé, parce que la cuisine, comme la vie, s’apprend. On apprend de nos erreurs, de nos petits ou de nos grands loupés, et on finit par réussir…

En grandissant, les goûts changent, on aime parfois des choses que l’on aimait pas, ou inversement. Quand j’attendais mon loulou (qui a maintenant 5 ans), je voulais ce qu’il y avait de meilleur pour lui, alors j’ai introduit les fruits et les légumes bio dans mon alimentation et dans la sienne, lorsqu’il a commencé à diversifier son alimentation. Aujourd’hui, tout ce que je mange (ou presque) est bio.

Et puis, quand j’attendais ma deuxième louloute (qui a maintenant 3 ans), je n’ai plus toléré le sucre et je mangeais très peu de viande. J’ai alors commencé à changer mon alimentation, même après mon accouchement, en réduisant les sucres raffinés et en réduisant les quantités de viande.

Il y a un peu plus d’un an, j’ai supprimé, par choix et par goût, la viande de mon alimentation. Je mange encore de temps en temps des produits laitiers, des œufs et du poisson (non je ne suis pas totalement VEGAN comme certains le pensent encore), mais mes repas sont de plus en plus constitués de fruits et de légumes crus, de légumes secs, de protéines végétales, et donc de recettes végétaliennes.

En réduisant les sucres raffinés, les matières grasses, et en reprenant le sport, j’ai perdu beaucoup de poids, mais j’ai surtout trouvé un équilibre de vie et les réponses que je me posais depuis un moment. Outre la balance, les résultats de mes analyses sont clairs : chute vertigineuse des triglycérides, du cholestérol, et aucune carence (notamment en fer, où j’en ai même trop !).

Je suis donc convaincue d’une chose maintenant : la santé est dans l’assiette !